Accueil
habib_bamba_1_940x300

Habib Bamba, un homme engagé à double titre

Orange Côte d'ivoire

Habib Bamba est le Directeur de la Transformation du Digital et des Médias chez Orange Côte d'Ivoire. Il y a deux mois, le 1er avril 2021, il a succédé à Joseph Pitah à la direction de la Fondation Orange Côte d'Ivoire. Il porte, désormais, deux casquettes. Strat'Marques s'est entretenu avec cet homme de challenge et d'innovation, passionné et engagé. Il s'est confié sur son rôle au sein de sa structure, les actions menées et ses perspectives au sein de la filiale de l'un des leaders mondial des Télécoms, le groupe Orange.

Habib BambaHabib Bamba, Directeur de la Transformation du Digital et des Médias chez Orange CI et de la Fondation OCI / Crédit image : Orange CI

Bonjour monsieur Bamba. Vous êtes le Directeur de la Transformation du Digital et des Médias chez Orange Côte d’Ivoire. En quoi consiste votre rôle ?

"Mon rôle est d'accélérer la transformation digitale d'Orange Côte d'Ivoire. Une transformation qui s'impose du fait de l'importance des outils numériques et des habitudes de consommation des générations X et Y. En interne, je m'attelle à modifier les processus digitaux de l'entreprise. Une nécessité que la crise de la covid-19 est venue corroborer. Sur le plan externe, il s'agit, dans ce contexte mondial, de faciliter le parcours client, grâce aux outils digitaux. Nous avons également développé un pôle média, notamment avec la télé d'Orange, notre plateforme digitale de contenus médias. Nous travaillons également au développement et à l'amélioration de diverses applications - Orange et moi par exemple pour la gestion des services Orange - afin de rendre l'expérience consommateur, de nos usagers, la plus agréable, confortable et adaptée à leurs besoins quotidiens. Et cela, à toute heure du jour et de la nuit."

Habib BambaHabib Bamba, Directeur de la Transformation du Digital et des Médias chez Orange CI et de la Fondation OCI / Crédit image : Ivoire soir

L’ennemi invisible frappe durement le monde connu et votre structure n’est pas épargnée. Quel est l’impact de la crise sanitaire sur votre activité ?

"Comme je l'ai dit précédemment, la crise sanitaire est, par ricochet, un véritable accélérateur du pôle digital d'Orange Côte d'Ivoire. Du fait des mesures barrières, de la distanciation sociale et du développement du télétravail, cette accélération, en interne et en externe, s'est imposée à nous et nous l'accueillons avec efficacité et pragmatisme. Sur le terrain, nous constatons que les clients se sont adaptés et fréquentent, de plus en plus, les canaux digitaux que nous offrons. Face à cette adaptation de nos usagers, mon pôle pérennise et capitalise sur la normalisation de l'usage des outils numériques et digitaux."

Habib BambaMamadou Bamba, DG Orange CI et Habib Bamba, Directeur de la Transformation du Digital et des Médias chez Orange CI et de la Fondation OCI / Crédit image : Twitter

La covid-19 a enclenché une mutation des modes de vie et des habitudes de consommation. Quelles stratégies Orange Côte d’Ivoire, filiale de l’un des leaders mondial des Télécoms, met en place pour s’adapter à ces mutations ?

"Le 1er volet est l'accompagnement client. Nous œuvrons à faciliter le parcours du consommateur depuis le début de la pandémie, en Côte d'Ivoire. Ainsi, nous avons développé et optimisé l'accès à tous nos services et toutes nos prestations, à distance, pour les particuliers via nos canaux digitaux (applications, sites web, etc.). Ils peuvent aisément en profiter et régler via notre service de mobile money, Orange Money, sans se déplacer. Un fait majeur dans le contexte de la Covid-19. Concernant le deuxième volet, celui de nos offres aux entreprises, nous avons misé sur la transformation digitale avec Orange Business. Nous proposons la connexion à distance pour les entreprises et leurs collaborateurs, notamment dans le cadre du télétravail. Nous avons également le cloud et la sécurisation des données, grâce à notre système de data security pour les appareils et les serveurs. Tous ces éléments font partie de l'orientation de notre process de transformation digitale."

Habib BambaCampagne 100 000 dépistés initiée par la SICARD (Société Ivoirienne de Cardiologie) en partenariat avec la Fondation OCI / Crédit image : Fondation Orange Côte d'Ivoire

Habib Bamba, la Fondation Orange Côte d’Ivoire, ce sont environ 102 projets réalisés dans le domaine de la santé, parmi lesquels 33 centres de santé construits ou réhabilités ; dont 87 infrastructures de tous types dans le cadre de son "Projet village. Ce sont également 51 projets dans la culture. , ", ainsi que 22 écoles numériques. Le 1er avril dernier, vous succédez à Joseph Pitah à la tête de la Fondation Orange Côte d’Ivoire. Vous cumulez, désormais, deux casquettes. Quelles sont les actions menées et les projets, en cours ou à venir, depuis votre prise de fonction à la tête de la Fondation ?

"Comme vous l'avez mentionné dans votre question, cela fait deux mois que je suis arrivé à la tête de la Fondation Orange Côte d'Ivoire. Mes remerciements vont à Joseph Pitah pour l'incroyable travail qu'il a réalisé pendant sa direction : Aujourd’hui, ce sont 500 projets réalisés depuis 2006, avec un impact certain, pour un coût de 13 milliards de francs CFA. À sa suite, je compte continuer l'action de la fondation et l'encrer dans le numérique et le social. En 2 mois, j'ai eu le temps de prendre connaissance de l'activité, et d'éditer une feuille de route. Déjà, des actions fortes sont menées, avec un focus sur l'inclusion numérique avec l’Orange Digital Center, qui regroupe aussi bien notre école du code (Orange Digital Académy) notre accélérateur de startup (Orange Fab) et notre laboratoire de fabrication numérique (Fab Lab Solidaire). Un deuxième sujet majeur est l’appui au secteur de la santé, avec pour objectif de contribuer, activement, au développement local et de participer, de manière pertinente, à la santé des populations sur le sol ivoirien. Nous accordons, une priorité à l’accompagnement des personnes autistes et/ou en situation de handicap, aux mères et aux enfants et aux pathologies cardio-vasculaires. À ce jour, la Fondation Orange Côte d'Ivoire a réalisé102 actions dans ce domaine. Parmi ces actions, , nous pouvons citer, les campagnes de dépistage gratuit des troubles de l'audition, avec la SIORL (société ivoirienne d'ORL), de dépistage ophtalmologique gratuit avec le Lions Club Abidjan Akwaba. Nous avons, également, financé une unité de néphrologie pédiatrique au CHU de Yopougon pour la prise en charge des enfants atteints de maladies rénales. Sans oublier les dons d'équipements médicaux, la prise en charge chirurgicale, le dépistage de l'HTA et des maladies cardio-vasculaires avec la Fondation de l'Institut de Cardiologie d'Abidjan et la Fondation Cœur de Grâce… pour ne citer que ceux-là."

Habib BambaCampagne 100 000 dépistés initiée par la SICARD (Société Ivoirienne de Cardiologie) en partenariat avec la Fondation OCI / Crédit image : Fondation Orange Côte d'Ivoire

Habib Bamba a tout de même expliqué la priorité accordée, par la Fondation Orange Côte d'Ivoire, aux pathologies cardio-vasculaires et à l'hypertension artérielle : "Le constat est mondial. L'hypertension artérielle et les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde, soit 33% avec 60 cas par minute. 80% des décès liés à ces pathologies sont évitables. De plus, 82 % de ces décès interviennent dans des pays dit intermédiaires ou à faibles revenus, comme la Côte d'Ivoire. Selon les spécialistes, ‘’dans les 10 prochaines années, l'Afrique comptera le plus grand pourcentage de décès liés à l'hypertension artérielle et aux maladies cardio-vasculaires si rien n’est fait."

Capsule

En Côte d'Ivoire, les maladies cardio-vasculaires sont la première cause d'hospitalisation. 33% de la population souffre de HTA et 2 millions sont atteints de diabète. Selon Habib Bamba : "La Fondation Orange Côte d'Ivoire veut apporter sa contribution. Beaucoup restent à faire. Une campagne de sensibilisation est d'ores et déjà lancée, via une série de capsules sur des médias spécialisés, les réseaux sociaux et également des publireportages sur les canaux usuels", de même que des actions et campagnes de dépistage.

Habib BambaCampagne 100 000 dépistés initiée par la SICARD (Société Ivoirienne de Cardiologie) en partenariat avec la Fondation OCI / Crédit image : Fondation Orange Côte d'Ivoire

Ces articles peuvent vous intéresser