Accueil
940x300_Le-saviez_Vous

Le saviez-vous? Mobile money

Orange Côte d'ivoire

44 % des prestataires proposent des produits de crédit, d'épargne ou d'assurance

Le 10e rapport annuel sur l'état du secteur de l'argent mobile (« SOTIR ») vient d’être publié. A partir des données collectées dans le cadre de l’enquête 2021 de la GSMA sur l’adoption des services de mobile money dans le monde (GSMA Global Adoption Survey 2021), ce rapport décrit les avantages affichés par les prestataires de mobile money qui proposent des produits de crédit, d’épargne et d’assurance.

En 2021, des produits de crédit, d'épargne ou d'assurance liés à la téléphonie mobile ont été offerts par 44 % des prestataires de mobile money dans le monde. Ces prestataires ont tendance à afficher un bénéfice brut et des taux d’activité de la clientèle plus élevés que ceux des autres prestataires. En effet, plus de la moitié des prestataires de mobile money qui proposent ces services financiers ont une marge EBITDA supérieure à 15 %. Parmi ceux qui ne proposent pas ces produits, moins de 20 % ont une marge EBITDA supérieure à 15 %. Quant au taux d'activité des clients des prestataires qui offrent un produit de crédit, d'épargne ou d'assurance, il est de 37 % contre 20 % chez les prestataires qui ne les proposent pas.

En s’inscrivant en complément aux services bancaires classiques plutôt qu’en venant les perturber, le crédit, l'épargne et l'assurance peuvent représenter une solution pour les travailleurs informels, les TPE/PME et les communautés à faibles revenus, particulièrement dans les situations de crise. Car ces crédits leurs apportent des fonds de roulement indispensable, en les aidant à investir dans les actifs nécessaires et à se constituer un historique de crédit pour leurs futurs financements.

Compte tenu de ces avantages, il est important de diversifier les propositions de valeur du mobile money en accélérant l’adoption de services financiers numériques, notamment en matière de produits d’épargne, d’assurance et de prêts. Ce qui est essentiel pour renforcer l’inclusion financière des catégories de population peu ou pas bancarisées dans des pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI).

Crédit mobile

Parmi l’ensemble des participants à cette enquête de la GSMA, 30 % prévoient d’offrir des produits de crédit à leurs clients utilisant le mobile money. 29 % des prestataires offrent effectivement lesdits produits, en raison de 1 à 5 produits de crédit par chaque prestataire de mobile money. Et parmi les offres existantes, 61 % sont fournies en partenariat avec les banques et autres établissements financiers, et 39 % avec les sociétés de technologies financières ou « fintechs ». Par ailleurs, le rapport révèle que 26 % des produits de crédit mobile offerts sont destinés aux petits exploitants agricoles.

Les facilités de crédit liées au mobile money recèlent des avantages indéniables pour les prêteurs. Toutefois, la responsabilité des prestataires reste engagée sur des sujets critiques tels que la prévention des risques de surendettement et la confidentialité des données. Aussi, le rapport propose-t-il aux prestataires de mener des campagnes d'éducation financière, d’assurer un suivi étroit des déterminants financiers, d’avoir une communication claire sur les conditions d’emprunt et de remboursement, et de mettre à disposition des canaux efficaces d'assistance à la clientèle. Il y va de leur réputation et de leur rentabilité.

Épargne, retraite ou placement lié au mobile money

Des chiffres produits par ce 10e rapport sur l'état du secteur de l'argent mobile confirment également la fourniture de produits d'épargne, de retraite ou de placement par les prestataires de mobile money (26 %). Dans le détail, 5 % des prestataires ayant répondu à l’enquête 2021 proposent des produits de placement liés au mobile money. 8 % parmi eux offrent des produits de retraite. Selon le rapport, 16 % des prestataires qui proposent des produits d'épargne, de retraite ou de placement offrent également des produits d’épargne spécialement destinés aux petits exploitants agricoles.

Assurance sur mobile

Parmi les prestataires de mobile money interrogés dans le cadre de l’enquête 2021 de la GSMA, 29 % proposent des produits d’assurance liés à la téléphonie mobile ; 24 % offrent des produits d’assurance mobile destinés aux petits exploitants agricoles. D’après l’étude, il existe actuellement 130 services d'assurance sur mobile dans 28 pays. Plus de la moitié d'entre eux offrent des couvertures décès/obsèques ou maladie/hospitalisation. Elle révèle aussi que 43 millions de polices ont été souscrites en 2020, dont deux tiers (29 millions) étaient des polices d'assurance vie et santé.

Dans les pays à revenu faible, le téléphone mobile est le moyen le moins cher et le plus pratique pour proposer directement des produits d’assurance inclusifs aux consommateurs. Avec l’adoption massive du mobile money, les populations peuvent accéder beaucoup plus facilement à des services abordables. Une tendance qui peut progresser grâce aux accords de partenariat et les joint-ventures entre le secteur de l'assurance et les prestataires de mobile money.

Ces articles peuvent vous intéresser